La datcha russe

1

Mon passage à Omsk dans la famille de mon amie Ksioucha a été l’occasion de passer un moment à la datcha familiale. La datcha est une des institutions de la culture et de la vie russes. La comparer à nos maisons de vacances ou de campagne ne serait pas tout à fait correct.

A la notion de datcha il me semble qu’il faut attacher l’idée de la  terre. Avoir une datcha c’est avant tout posséder son lopin sur lequel on peut faire pousser fruits et légumes pour toute la famille, avoir de quoi faire des conserves qui permettront de manger des tomates et des concombres pendant le long hiver russe. La saison de la datcha s’ouvre environ en mars quand on commence à déblayer la neige, et se termine vers novembre. Mais dès janvier, on voit aux fenêtres des appartements les petits pots de jeunes pousses que l’on plantera à la datcha dès que le climat le permettra. La datcha en elle-même est souvent une petite maison très simple, avec les toilettes au fond du jardin et pas de confort rutilant à l’intérieur. Bien sûr, il existe aujourd’hui des datchas qui ressemblent d’avantage à une maison pour le week-end ou même à une vraie maison de vacances, avec tout le confort moderne, mais l’essence de la datcha n’est pas là à ce qu’on m’a dit ! Avant de s’y rendre, nous faisons un détour par la steppe où le grand père veut nous emmener cueillir des sortes de fraises des bois. Après une longue route toute cabossée (le grand-père Vassia me lance : « en Russie, on sait faire des fusées et des missiles, mais les routes, ça on sait pas ! ») on se retrouve dans la steppe à perte de vue, chacun un sceau à la main et c’est parti. Il suffit de s’asseoir, et ces petites baies sont à portée de main et à foison. Avec, on fera de la confiture ou on les séchera pour ensuite les ajouter à un thé fumant.

DSC_3835

2

DSC_3844
Vera, la babouchka de Ksioucha

15

18

17
Le poêle – печь

20

19
On fait sécher les baies bien à plat après les avoir soigneusement trié
22
La passion russe des tapis sur les murs!

DSC_3907

5

Pour ce qui est de la datcha où j’ai séjourné, elle se compose d’un garage-bric-à-brac, d’une cuisine et d’une pièce avec plusieurs lits. Les toilettes sont au fond du jardin, à côté d’une autre institution de la culture russe : le bania ! Une authentique datcha ne se conçoit pas sans son bania me dit-on. Armées de nos peignoirs, de venikis – ces branches de roseaux ou de chêne avec lesquelles on se fouette le corps pour stimuler la circulation sanguine, et de cuvettes, nous entrons avec Ksioucha dans cette petite pièce entièrement construite par le grand-père où la chaleur sèche ressemble à celle d’un sauna. Commencent les ablutions : on vient en effet au bania pour se récurer de la tête aux pieds, et dans les campagnes c’est encore comme ça qu’on se lave une fois par semaine faute de salle de bain moderne. Gants de crin, brosses de massage, « mochalka » – une sorte de gant de toilette allongé qui permet de se frotter le dos – rien n’est laissé au hasard. Le moment que j’attendais pour l’avoir vu dans de nombreux films arrive : Ksioucha me fouette avec le « venik » (oui oui). On appelle ça « paritsia » et l’opération consiste à créer beaucoup de vapeur. Paritsia est tout un art, il paraît que toute personne un peu haut placée ou qui du moins a les moyens de s’en offrir un, se paye un professionnel personnel régulier. En tout cas ça ne fait pas mal contrairement à ce à quoi je m’attendais. Ca a un petit côté homme des cavernes qui s’ébroue avec des branches d’arbres, mais ça sent bon et on se sent bien revigoré. Une fois ce nettoyage de printemps effectué, on peut s’asseoir et simplement se faire transpirer à volonté. Pour compléter cette expérience en beauté, cornichons-tomates-aneth du jardin en guise de dîner, tout en sirotant de la vodka accompagnée de pain noir et de saucisse. Le plaisir des choses simples !

7

brosse et venik

8

счастье в бане

nldIl_R9TbY

 

La suite du voyage par ici: Une enclave musulmane en Russie: le Tatarstan et Kazan

Publicités

7 réflexions sur « La datcha russe »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s