Dans les pas de Dostoïevski à Omsk

Cet été j’ai passé une semaine à Omsk d’où est originaire Ksioucha. Omsk est une des plus grandes villes de Sibérie, entre autres célèbre pour avoir été la ville de relégation de Dostoïevski.

Russie carte

Il y passera quatre ans au bagne de 1850 à 1854 et en tirera la matière de son roman « Souvenirs de la maison des morts ». Pendant la seconde guerre, de nombreuses industries ont été déplacé à Omsk (et de manière générale à l’est de l’Oural, loin des lignes de front.) Aujourd’hui Omsk n’est pas une ville très dynamique à cause du recul de l’industrie. Omsk m’a laissé une impression mitigée. On trouve des vieilles bâtisses en bois, ce qui est assez rare en Sibérie étant donné la jeunesse des villes, ou des bâtiments aux belles façades classiques et colorées de Saint-Pétersbourg. Cependant beaucoup de ces constructions ont été défigurées par les réparations peu scrupuleuses à grands coups de fenêtres en PVC, ou affublées de panneaux publicitaires, quand elles ne sont pas tout simplement en train de tomber en ruines faute de soins et/ou d’occupants. Les routes ne sont pas non plus toujours (surtout quand on s’éloigne du centre) bien entretenues ce qui contribue à créer beaucoup de saletés et de boue dès qu’il pleut ou qu’il vente. Une autre particularité d’Omsk, c’est d’avoir des stations de métro mais…pas de métro ! Suite à des difficultés financières ou à la corruption (ou les deux) le projet n’a pas été fini.

Pour vous faire une idée le mieux est encore de jeter un œil aux photos et à leurs légendes !

DSC_3916
La bibliothèque de la région
DSC_3923
La cathédrale de la Dormition. Elle a été dynamitée en 1935 par les bolchéviques qui avaient pensé se servir des briques pour la construction du bâtiment du NKVD (ancien KGB.)
DSC_3931
Une des portes de la ville. La tradition veut qu’on la traverse à cloche-pied la première fois que l’on visite Omsk.

 

DSC_3926
Célébration de remise de diplômes

DSC_3942

DSC_3955
Le théâtre de la ville, avec les portraits et les histoires de vétérans de la seconde guerre mondiale (appelée seconde grande guerre patriotique en Russie)
DSC_3939
Près de la rivière Ob, le très ancien (en bas à gauche), l’ancien, et le moderne.
DSC_3951
Le bâtiment le plus « what the fuck ?! »

DSC_3968

DSC_3962
Une fleur parmi les fleurs
DSC_3950
Une fenêtre communiste.
DSC_3966
le tramway
DSC_3970
Une maison à l’abandon comme il y en a malheureusement beaucoup 

La suite du voyage par ici: Une enclave musulmane en Russie: le Tatarstan et Kazan

Publicités

4 réflexions sur « Dans les pas de Dostoïevski à Omsk »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s