Cabinet de curiosités russe

Comme dans n’importe quel pays étranger, il y a en Russie plein de détails qui au quotidien surprennent un peu mais auxquels on finit par s’habituer (plus ou moins rapidement.) Liste non exhaustive:

Publicités

Comme dans n’importe quel pays étranger, il y a en Russie plein de détails qui au quotidien surprennent un peu mais auxquels on finit par s’habituer (plus ou moins rapidement.) Liste non exhaustive:

1. Les coupures d’eau en été

Je vais commencer par ce qui est en ce moment au cœur de mes préoccupations matinales : me laver sans risquer l’hypothermie. Chaque année en Russie, quand l’été est déjà arrivé, on te coupe l’eau chaude pendant presque deux semaines ! Je l’observe ici, à Novossibirsk, mais quand j’avais eu des bourses à Moscou ou à Koursk, c’était la même histoire. Les tuyaux conduisant l’eau chaude sont en métal et ils s’abîment avec le temps. L’été est donc le moment idéal pour mener des travaux de maintenance sur les canalisations que l’on peut par exemple remplacer par du plastique, plus résistant. Des tests sont également effectués, en augmentant la pression dans les tuyaux, pour s’assurer qu’aucun n’explose en hiver, lorsque fonctionne à plein régime le chauffage central hydraulique, héritage de l’URSS.

DSC_0357

Résultat il y a plusieurs options :

  • Ne pas se laver ou alors toilette de chat à l’eau froide. Pour les amateurs.
  • Aller se laver dans un autre quartier. L’eau chaude n’est en effet pas coupée au même moment partout dans la ville.
  • Investir dans un ballon d’eau chaude.
  • L’organisation militaire avec chauffage de bouilloires et savant dosage eau gelée/eau bouillie dans des bassines.

En soit, ça n’a rien de dramatique, en deux bouilloires c’est fait SAUF quand tu es une fille et que c’est jour de lavage de tes 5 kilos de cheveux. Là c’est plus compliqué.  Résultat, je pars du principe que l’eau froide c’est bon pour l’élasticité de la peau et la circulation sanguine, et je respire un grand coup !

Россия-Депардье-знаменитости-демотиватор-751177
Personne ne m’a dit qu’en Russie on coupe l’eau chaude l’été

2. Les magasins ouverts 24h/24

Avec nos magasins qui parfois ne sont même pas ouverts le dimanche, les magasins ouverts à toute heure du jour et de la nuit en Russie détonnent.

A noter aussi, le nombre impressionnant de magasins de fleurs, eux-aussi ouverts non-stop. C’est vrai qu’on peut toujours avec besoin d’un petit bouquet à 4h du matin…Mes copains m’affirment que c’est bien pratique pour les maris qui reviennent imbibés après une soirée entre amis et qui veulent se faire pardonner par leur épouse. Ils exagèrent surement un peu.

3. L’inflation

Elle n’est pas galopante, mais on la remarque quand même bien. Par exemple en m’absentant dix jours il y a quelques semaines, en revenant le fromage blanc avait pris quelques roubles ainsi que les bananes et le pain. Ca reste léger mais finalement en l’espace de presque deux ans, les prix ont très sensiblement augmentés. Par exemple pour l’année 2015, l’inflation a été de 12.9% (Rosstat). A titre comparatif, en France elle était nulle sur l’ensemble de l’année 2015 (Insee).

Plusieurs raisons : les contre-sanctions économiques de la Russie sur les produits d’origine européenne, qui ont limité les importations de produits d’alimentation, ce qui diminue l’offre et la concurrence et favorise ainsi l’augmentation des prix; la chute du cours du rouble qui rend les importations plus coûteuses.

4. Les draps avec le trou au milieu

Les draps pour les housses de couette/couverture de l’obchiéjitié  (la résidence universitaire ), que ce soit ici ou dans d’autres villes, sont parfois percés au milieu pour y faire passer la couverture. Et bah c’est super pratique !

DSC_0361

 

5. Le miroir à côté de la porte

On remarque assez vite les miroirs à côté des portes. C’est lié à une superstition russe selon laquelle lorsque l’on a oublié quelque chose à la maison, il ne faut pas revenir sur ses pas. Si c’est inévitable, alors pour déjouer le mauvais œil il faut se regarder dans le miroir avant de ressortir.

6. Le papier toilette en rouleau à l’unité

On passe au glamour de cette liste. Je n’ai pas mémoire que l’on puisse acheter des rouleaux à l’unité en France, mais arrêtez-moi si je me trompe. Ici, c’est possible, avec le papier toilette le plus bas de gamme. Avis aux amateurs, un rouleau coûte et présente l’avantage de ne pas avoir de rouleau en carton au milieu. Le papier toilette ne serait apparu qu’en 1969, lorsqu’une usine de la région de Léningrad a commencé à le produire.

DSC_0359
My preciouuuuus

 

7. Le papier toilette qu’il ne faut pas, contrairement à ce que son nom indique, jeter dans les toilettes

Un autre détail qui au départ paraît vraiment bizarre : il ne faut pas jeter le papier dans les toilettes mais dans la corbeille située à côté et prévue à cet effet. Je n’ai pas d’explication, on me dit que c’est pour éviter de boucher les canalisations, mais en quoi les russes diffèrent des françaises pas exemple, je ne sais pas. Je vous fais grâce d’une photo.

 

8. Le robinet qui tourne pour servir à la fois pour le lavabo et pour la douche

En soit, c’est pas bête, économie de robinets. Moins pratique quand il y en a un qui se lave et que l’autre veut se laver les dents.

 

IMG_20160616_095328

 

9. Le prix gravés ou imprimés sur certains objets – ceux fabriqués au temps de l’URSS

C’est tout simplement lié au fait qu’en URSS la production était centralisée et les prix fixés par le gouvernement. Ils étaient donc les mêmes partout, un couteau fabriqué dans l’Oural avait le même prix une fois arrivé en Sibérie. Ou une carte postale.

 

10. Les marteaux et les faucilles très présents

C’est quelque chose qui m’avait vraiment frappée lors de mon premier voyage en Russie, lorsque j’avais 16 ou 17 ans. On nous a tellement rabâché les oreilles avec l’horreur du communisme, les privations qu’enduraient les soviétiques, que je m’attendais à ce que tout ce qui pouvait rappeler cette période fût détruit. En réalité absolument pas. Le blason de l’union soviétique est encore sur bon nombre de bâtiments, les statues de Lénine bien ancrées sur les places éponymes. D’une part, parce que la situation n’était pas si horrible qu’on peut nous le laisser croire. Les pénuries ont réellement commencé dans les années 70 et le pic a atteint la fin des années 80 et les années 90. L’union soviétique a produit beaucoup de bonnes choses, comme le chauffage central, les habitations – soit, en préfabriqués et qui aujourd’hui ne sont pas en bon état, mais logement individuel pour tous à la fin des années 50 – dans les années 60, ou encore les transports en commun comme le tramway ou le métro.  L’union soviétique est une période qui finalement n’aura duré que soixante-dix ans, mais au cours de laquelle le pays s’est modernisé très rapidement (à un coût élevé il est vrai) et c’est une partie de l’histoire du pays. Pourquoi alors enlever tous les symboles de cette époque? Quelques photos à Moscou, quand je prenais encore en photos tous ces signes.

DSC_0324
Le Ministère des Affaires étrangères, une des 7 « sœurs staliniennes », ces gratte-ciel grandioses construits à Moscou sous Staline
DSC_0332
Lénine et beaucoup de câbles à Moscou

 

11. Les taxis pas chers

Autant en France je ne prends JAMAIS le taxi car ça coûte un bras, autant ici ça n’est pas un grand luxe. A titre d’exemple, une course entre deux quartiers d’Akademgorodok coûte 100 roubles, quand la marchroutka en coûte 25 pour cette même distance (voir à M de Mon dictionnaire de la Russie) Les taxis locaux ne ressemblent pas vraiment aux nôtres. Il y a plusieurs sortes de compagnies, qui en fait servent surtout de dispatchers. C’est-à-dire que lorsque l’on commande un taxi, où vous en trouve un très rapidement car à bord de leur véhicule les chauffeurs ont leur smartphone relié à la centrale des appels et peuvent voir les personnes qui dans leur entourage ont commandé un taxi. Ils choisissent ensuite telle ou telle course et arrivent très rapidement. Mais ce système décentralisé veut  aussi dire que l’état des taxis n’est pas toujours au top. Je suis tombée sur des taxis proprets et des conducteurs agréables, mais aussi sur des chauffeurs au look de métalleux, tatouages partout, pas frais de la douche matinale et qui fument dans la voiture, le tout en portant de petites mitaines en cuir (et oui, « c’est fait exprès, s’il me tue, y’aura pas de marques » m’a traversé l’esprit). Si on veut vraiment voyager pour pas cher du tout il y a le taxi « dechman » soit vraiment la solution la plus bas de gamme. La dernière fois qu’on a appelé un dechman avec des amis on s’est retrouvés dans une magnifique Lada pétaradante, aux fauteuils recouverts d’une housse-moquette zébrée bleue et noir, conduite par un arménien qui ne connaissais pas le chemin et dont le GPS ne marchait pas.

 

7ukn_iaL9mE

 

12. Les meubles, les rideaux ou encore l’équipement électroménager qui sont partout les mêmes

Un autre héritage de l’URSS, ce sont les meubles et autres objets produits à grande échelle et vendus à travers tout le pays. Il n’est pas rare de retrouver les mêmes rideaux, les mêmes armoires ou encore couteaux et couvertures partout. Par exemple, dans ce meuble chez une de mes amies, on voit l’étiquette mentionnant la liste des meubles qui étaient dans l’appartement quand on y aménageait : un buffet, une bibliothèque, une armoire à double porte, un meuble pour la radio, un canapé lit d’angle, 6 chaises…Le reste est illisible.

шкаф
Une armoire typique, de ce bois laqué tout de suite identifiable

состав квартиры

Mais finalement, avec Ikea aujourd’hui, les étagères Billy sont également les mêmes absolument partout.

7 réflexions sur « Cabinet de curiosités russe »

  1. par curiosité: qu’as-tu tu fait à Novossibirsk ?J’y ai fait un stage en 2011 et j’en garde un excellent souvenir…par contre, 1900 rub le taxi à Akadem?!Etrangement cher:)

    J'aime

    1. Bonjour Guillaume!! J’étais en master deux ans à la NGU, et je repars pour mon doctorat ce mois-ci. En revanche j’ai bien écrit 100 roubles, pas 1900 )) Ce serait en effet bien trop cher! Bonne journée 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s