Le mariage en Russie: jour 2

Promis, après ça, les articles sur le mariage c’est terminé, on en parle plus! Mais comme j’ai encore plein de photos….

Continuer à lire … « Le mariage en Russie: jour 2 »

Publicités

Une fête de mariage en Russie

Après un petit topo sur le mariage russe en tant qu’institution, je vous parle un peu des préparatifs et de la fête en elle-même.

Continuer à lire … « Une fête de mariage en Russie »

Exploration urbaine en Russie sibérienne

Akademgorodok est un centre universitaire et de recherche, comptant des dizaines d’instituts aux noms plus énigmatiques les uns que les autres pour le profane  Continuer à lire … « Exploration urbaine en Russie sibérienne »

Le mariage en Russie

Le mariage de mon amie Nadia qui a eu lieu en juillet 2016 en Bouriatie est l’occasion de vous expliquer un peu ce qu’est le mariage en Russie d’après ma petite expérience (3 mariages russes à mon actif pour le moment).

Continuer à lire … « Le mariage en Russie »

Une journée ordinaire dans une province Sibérienne

Depuis Tchita, capitale de la région de Transbaïkalie, je me suis rendue dans la ville de Mogoïtouï où est née mon amie Nadia et où son mariage avait lieu le 22 Juillet 2016.

On m’avait prévenue que la campagne russe campagne russe n’avait pas grand-chose en commun  avec la « campagne » française.

Continuer à lire … « Une journée ordinaire dans une province Sibérienne »

La mer en Sibérie

A trente kilomètres du centre de Novossibirsk, il y a la mer, ou plutôt ce que ses habitants appellent la mer d’Ob. En réalité c’est un immense réservoir d’eau construit dans les années 1950-1960 sur la rivière Ob avec sa centrale hydroélectrique qui permet d’alimenter en électricité une partie de la ville. La centrale a donné son nom au quartier qui l’abrite, « Guèss» en français. C’est un quartier dortoir. Lorsque l’on s’y rend, impossible de rater l’immense mosaïque de trente et un mètres cinquante sur neuf à l’entrée de la commune, à la forme allongée et arquée. Elle a été restaurée il y a quelques années, alors qu’elle tombait vraiment à l’abandon à ce qu’on m’a raconté. C’est parfois triste de voir ces anciens panneaux, palais de la culture ou encore enseignes soviétiques tombés en désuétude comme si c’était des reliquats inutiles d’une autre époque.

Intitulée « Les vainqueurs de l’Ob », elle est l’œuvre – encore une fois – de Vladimir Sokol et rend hommage aux hommes et femmes qui ont construit le réservoir et la centrale. Les motifs sont relativement inhabituels car chaque personne représentée l’est en gros plan et surtout, semble emprunter ses traits à une personne de chair et d’os contrairement aux mosaïques soviétiques aux traits souvent impersonnels. Et ce n’est pas un hasard, car au moins deux des hommes représentés ont existé.

Continuer à lire … « La mer en Sibérie »